7:53 - October 22, 2019
Code de l'info: 3470905
La méthodologie et les programmes de l’enseignement des sciences islamiques et de la Charia au Maroc ont été présentés, samedi à Jakarta, par le directeur de l’École des sciences islamiques de Casablanca, Mustapha Najim, lors d’une conférence à l’Institut indonésien «Nurani» pour la mémorisation du Saint Coran.
À l’entame de cette rencontre, organisée par l’Association des diplômés indonésiens des universités marocaines, M. Najim a fait savoir que le Maroc a pu acquérir au fil des années une réputation mondiale en matière des méthodologies de l’enseignement et de l’apprentissage des sciences islamiques, tout en développant, en parallèle, des organismes et des instituts spécialisés qui dispensent des formations au profit des étudiants et des cadres religieux aussi bien marocains qu’étrangers.
 
L’érudit marocain a précisé que le Royaume, une terre de paix et de tolérance, veille à travers ses différentes institutions spécialisées à consacrer les valeurs de modération, du juste milieu et du dialogue, conformément aux percepts de l’Islam.
 
S’agissant des techniques de mémorisation du Saint Coran, M. Najim a mis en avant la méthodologie des écoles coraniques traditionnelles, «katatibs coraniques», ajoutant que ces entités ont pu, malgré leur simplicité et leurs modestes moyens, prouver l’efficacité de leurs méthodologies d’enseignement.
 
L’érudit marocain, qui avait participé lors d’une précédente visite en Indonésie à un cycle de formation sur la mémorisation du Saint Coran à Java occidental, a signalé qu’une grande partie des célèbres érudits marocains à l’échelle mondiale ont entamé leurs études à un très jeune âge dans les katatibs coraniques.
 
Dans une déclaration à la MAP, le président de l’Association des diplômés indonésiens des universités marocaines, Ilyas Marwal, a fait savoir que son récent déplacement au Maroc lui a permis de s’informer de près sur les méthodologies marocaines éprouvées pour l’enseignement des sciences de la religion et la mémorisation du Saint Coran.
 
«L’approche marocaine pour apprendre par cœur le Saint Coran se veut la meilleure comparativement aux autres disciplines et méthodologies appliquées à travers le monde. Les personnes au cours de l’apprentissage améliorent également leurs niveaux en langue arabe, tout en se perfectionnant en calligraphie», a souligné le cadre associatif qui est également directeur de l’Institut coranique «Nurani». 
lematin.ma
Prénom:
Email:
* Commentaire: