10:17 - October 13, 2019
Code de l'info: 3470828
Au Kirghizistan, le Coran est un livre sacré conservé dans un endroit propre et jamais placé sur une étagère avec d'autres livres.
Selon l’attaché culturel iranien au Kirghizistan, ce pays avec 80% de musulmans, se classe au premier rang des libertés religieuses parmi les pays d'Asie centrale. Les présidents kirghizes, y compris l'ancien président Kurbanbek Bakiyev, ont déclaré que l'islam était la caractéristique la plus importante du Kirghizistan. Le nombre de mosquées dans ce pays augmente d'année en année, et l'islam s’étend dans les classes supérieures et devient même un outil de propagande pour les politiciens. Une mosquée a été ouverte dans le bâtiment du parlement en 2011, et en 2017, le député Tursunbayir Baqir Olu a juré sur le Coran au lieu de jurer sur la Constitution.
 
Dans la tradition kirghize, le Coran et le pain sont deux choses sacrées. Ces dernières années, le nombre de personnes intéressées par l’apprentissage du Coran a augmenté et des cours d'arabe ont été organisés dans différents endroits pour répondre à la demande. 
قرقیزستان و فرهنگ هر خانه یک قرآن/ «قیز قرآن»؛ مهد پرورش دختران قرآنی
 
A l'Université islamique du Kirghizistan, le Coran est enseigné pendant deux mois, trois fois par semaine après la prière du Maghreb, par les professeurs de l'Université. Des cours coraniques sont également organisés dans de nombreuses mosquées à Bichkek. La mosquée Abou Bakr al-Siddiq de Bichkek est un exemple de ces mosquées qui commencent leurs cours après la prière du Maghreb.
 
Depuis 2014, le Centre coranique pour les filles a commencé ses activités et propose différents cours de récitation et de mémorisation coraniques, de biographie du prophète (as), d'Histoire de l’islam et de présentation des principes religieux, auxquels les filles peuvent participer dès l’âge de 10 ans. Le centre de formation pour filles « Bint Zayed » et la « Fondation turque d'aide humanitaire » proposent également des cours coraniques réservés aux femmes. 
قرقیزستان و فرهنگ هر خانه یک قرآن/ «قیز قرآن»؛ مهد پرورش دختران قرآنی
Depuis 2010, une compétition coranique est organisé chaque année, par le bureau des musulmans du Kirghizistan en partenariat avec l’association « Adib Bashati », dont le niveau et le nombre de concurrents augmentent d'année en année.
 
Cette année, la neuvième compétition coranique du Kirghizistan s'est tenu à la mosquée Imam Mahmoud Kheghari, le 10 avril 2019, qui rassemblait les 300 lauréats des compétitions organisées dans les différentes provinces du pays.
 
La compétition s’est déroulée en présence de plus de 1000 spectateurs, dans trois disciplines de mémorisation partielle et intégrale du Coran. 
 
Les lecteurs kirghizes participent également aux compétitions coraniques internationales notamment au Koweït, en Iran, en Jordanie, en Malaisie, en Russie et en Turquie. L'année dernière, Azizbek Andalipov a participé au 9èmes compétitions internationales de mémorisation coranique de Moscou. L’adjoint du mufti du Kirghizistan, Zamir Rakyaf, et Mme Aïde Jailabayva ont participé aux compétitions internationales coraniques de Malaisie. 
 
Des expositions annuelles coraniques sont organisées chaque année, à Bichkek. En 2018, l'exposition "Les valeurs immortelles" de Mme Asal Mulahmedova, a été organisée dans le but de montrer les valeurs spirituelles et de présenter un nouveau concept de vie et d'autres questions philosophiques, avec l’exposition des Corans d'or et d'argent de Russie. 
 
Une exposition de livres anciens et de manuscrits a également été organisée sous les auspices de l'association musulmane kirghize, à la mosquée centrale de Bichkek, où plus de 200 livres ont été présentés le plus ancien datant du XIVème siècle, ainsi que le plus petit Coran du Kirghizistan rédigé sur de la peau en 1888, et si petit qu'il doit être lu à la loupe.
 
La plupart des Corans en kirghize ou en russe, sont publiés en dehors du Kirghizistan, en Turquie, dans les pays arabes et en Russie.
Prénom:
Email:
* Commentaire: